Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


Sami El Djazairi

Publié par The Algerian Speaker sur 24 Mars 2013, 12:49pm

Catégories : #KOUZINA DIALNA we DIALHOUM

Samy El Djazaïri, de son vrai nom Ali Kanouni, était un chanteur algérien né à Nayit Bouyahia , un village berbère de la wilaya de Tizi-Ouzou. Il est l'un des chanteurs qui possède la plus belle voix parmi les grands chanteurs algériens. Il chante dans les deux langues : l'algérien (l'arabe dialectal) et le kabyle (dialecte berbère).

Il s'est distingué de par sa capacité à chanter des années 1960 aux années 1980 tous les styles de musique, aussi bien le chaâbi, le moderne, le kabyle, le hawzi , que l'occidental. Les thêmes de ses chansons tournent majoritairement autour de la Kabylie et de la population berbère. Il a beaucoup collaboré avec le chanteur algérien Mahboubati.

Il est très connu en Algérie notamment grâce à sa chanson Ya bnete eldjazair dédiée à la femme algérienne. Cette chanson est diffusée chaque année lors de "La journée de la femme" en Algérie. Il s'était aussi distingué dans quelques chansons kabyles telles Aya hadad elfadda et Wardia. Ses chansons ont connu une véritable ferveur populaire, et étaient largement diffusées sur les ondes de la radio algérienne et revivent encore de nos jours à travers de multiples reprises.

Samy El Djazairi est décède en avril 1987 des conséquences d'un accident de la route à Bir Touta. Allah Yarhmouh !!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents